Centre Didasko

Témoignage de Gérald, session famille décembre 2017.

Cette semaine d’enseignement biblique a été très instructive par rapport à ce que cela représente d’être enfant de Dieu et à l’importance que nous y accordons dans notre vie quotidienne de disciple afin de pouvoir obéir à notre Père céleste.
Il y a bien sûr différents points qui ont été abordés et l’un des premiers c’est que notre Dieu, Jésus-Christ, est le Dieu de la famille et que notre ennemi Satan, lui, hait la famille et fait tout son possible pour détruire le socle familial.
Malheureusement, c’est ce que nous pouvons constater aujourd’hui dans le monde où tellement de familles sont dans la confusion et le chaos à cause du péché et du manque d’amour dont les êtres humains souffrent.
Cet amour manquant est bien sûr celui de notre Seigneur Jésus-Christ qui, quand nous nous repentons de nos péchés et le recevons dans notre cœur nous donne le pouvoir de devenir enfant de Dieu par la foi en son Nom comme nous le dit Jean 1:12-13.
Nous faisons ainsi partie de la famille spirituelle de notre Dieu et Père céleste Jésus-Christ.
Je vous invite à lire Jean 3 qui nous parle de la naissance d’en haut.
Notre Père céleste engendre les esprits, Il régénère l’esprit qui est dans l’Homme et dont il est séparé par le péché depuis la désobéissance d’Adam et Eve.
Ainsi, puisque nous devenons ses enfants, nous sommes sauvés de la destruction en recevant la vie éternelle que seul Jésus-Christ peut donner aux Hommes.
C’est là que tout commence, car personnellement j’ai eu la confirmation cette
semaine que le plus important en tant qu’enfant de Dieu c’est de chercher à faire sa volonté en pratiquant sa parole.
Bien sûr, ceci implique de la méditer chaque jour de façon à en être nourri.
Chercher à faire sa volonté c’est aussi vouloir être comme des petits enfants obéissants. En effet, si nous ne lui obéissons pas, comment pourrons nous entrer dans les plans merveilleux qu’Il a pour nous? Il serait vraiment dommage de passer à côté de la destinée que nous avons en Christ par manque d’obéissance et de consécration.
Nous devons également nous préparer à souffrir à cause de son Nom car beaucoup refuseront d’être en accord avec les enfants duTrès-Haut comme nous l’a dit Jésus:
« vous serez haïs de tous à cause de mon Nom mais celui qui persévérera jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. » Marc 13:13
D’ailleurs, lequel des apôtres n’a pas souffert en acceptant de faire ce que le Seigneur lui demandait?
Mais aussi, combien de grandes victoires n’ont-ils pas expérimentées face à l’ennemi? Nous en avons l’exemple dans le livre des Actes au chapitre 16 du verset 25 à 40 lorsque Paul et Silas se mirent à prier et chanter les louanges du Seigneur dans cette prison de Philippes en Macédoine et que Jésus sauva le geôlier et toute sa famille, suscitant un grand réveil dans cette ville.
Nous devons donc accepter de mourrir à nous même et à nos propres ambitions afin de pouvoir être utilisés par notre Père céleste et répondre à l’appel qu’Il a mis sur nos vies.
Ayons toujours à l’esprit que le fondement de la famille spirituelle est le Père céleste et que sa volonté parfaite est d’abord notre sanctification et que nous devons nous laisser façonner par ses mains d’amour en sachant que ce n’est pas facile, pour moi le premier! Nous faisons partie d’un corps dirigé par la tête qui est Christ.
1 Corinthiens 12:27 nous dit « vous êtes le corps de Christ, et vous êtes chacun l’un de ses membres. »
Chacun doit chercher à savoir quelle est sa fonction dans ce corps pour obéir à notre Papa d’amour et nous devons aussi veiller les uns sur les autres et prier les uns pour les autres, c’est là notre devoir au sein de notre famille spirituelle.

Voilà le petit témoignage que je peux faire sur cette semaine d’enseignement j’ai certainement oublié beaucoup de choses mais que Dieu soit béni!
Que toute la gloire soit pour notre Seigneur Yeshua que j’aime!